Un espoir de liberté pour le poète emprisonné au Qatar

le
0
Mohammed al-Ajami, le poète qatarien emprisonné pour offense à l'émir pourrait recouvrer sa liberté à l'occasion de l'avènement d'un nouvel émir. C'est du moins ce qu'espère l'avocat du condamné, de passage à Paris.

L'avènement d'un émir de 33 ans au Qatar est une bonne nouvelle pour le masque de fer national. Condamné à quinze ans de prison pour avoir critiqué l'émir sortant, un célèbre poète pourrait être libéré par le nouveau maître du pays, Tamim Ben Hamad al-Thani, devenu souverain du richissime petit État gazier après l'abdication de son père, l'émir Hamad, le 25 juin.

Le poète de 37 ans, Mohammed ibn al-Dhib al-Ajami, est détenu depuis un an pour avoir écrit des vers accusateurs contre l'ex-monarque. L'un de ses avocats internationaux, le Saoudien Ali al-Hattab, de passage à Paris jeudi, a estimé que son client pourrait bénéficier d'une amnistie. «C'est la coutume quand un nouveau dirigeant accède au pouvoir. Et en outre, cette affaire embarrasse...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant