Un enseignant en passe de devenir président de l'Islande

le
0
    REYKJAVIK, 26 juin (Reuters) - L'historien Gudni Johannesson 
semblait en passe de remporter l'élection présidentielle de 
samedi en Islande, marquée par une défiance des électeurs à 
l'égard de la classe politique après la crise financière de 2008 
et le scandale des "Panama papers". 
    Après le dépouillement d'environ un tiers des bulletins, 
Johannesson, professeur à l'université d'Islande, a indiqué 
qu'il était en mesure de l'emporter face à ses rivaux, un ancien 
Premier ministre et le gouverneur de la banque centrale 
islandaise. 
    Le poste de chef de l'Etat est principalement honorifique 
mais ce dernier dispose du pouvoir de s'opposer à certains 
textes de loi. 
    N'appartenant à aucune formation politique Gudni Johannesson 
pourrait prendre ses fonctions le 1er août. 
    L'enseignant a fait campagne en soutenant une clause 
constitutionnelle qui prévoit l'organisation de référendums 
d'initiative populaire pour s'opposer à des décisions du 
parlement. 
    Ce scrutin a été marqué par une forte défiance des électeurs 
islandais, mécontents des sévères mesures d'austérité imposées 
après la crise financière de 2008 qui a vu le système bancaire 
local s'effondrer. 
    Le président sortant Olafur Grimsson, 73 ans, était le 
favori des sondages et semblait promis à un sixième mandat 
consécutif de quatre ans mais il a renoncé à se présenter en mai 
après les révélations des "Panama papers" établissant des liens 
entre sa femme et des comptes offshore. 
    Grimsson justifiait sa candidature par un besoin de 
stabilité institutionnelle après la démission du Premier 
ministre Sigmundur Gunnlaugsson en 2015, en raison là aussi de 
l'implication de son épouse dans le scandale des paradis 
fiscaux. 
    Ni Grimsson, ni Gunnlaugsson ne sont accusés de 
malversations dans cette affaire mais l'implication présumée de 
membres de leur entourage a attisé le mécontentement public. 
    Les résultats définitifs devraient être connus dans la 
journée de dimanche. 
     
     
 
 (Ragnhildur Sigurdardottir; Pierre Sérisier pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant