Un engin explose devant l'ambassade d'Indonésie à Paris

le
0
EXPLOSION D?UN COLIS DEVANT L'AMBASSADE D'INDONÉSIE À PARIS
EXPLOSION D?UN COLIS DEVANT L'AMBASSADE D'INDONÉSIE À PARIS

PARIS (Reuters) - Un engin explosif a provoqué une déflagration mercredi matin devant l'ambassade d'Indonésie à Paris, causant des dégâts matériels importants mais sans faire de victime, a-t-on appris auprès de la préfecture.

"La tentative d'attentat ne fait aucun doute mais il n'y a pas de revendication pour l'instant", a déclaré une source policière.

Le parquet a saisi la Brigade criminelle de l'enquête, a annoncé le ministère français des Affaires étrangères. En 2004, l'ambassade d'Indonésie avait déjà fait l'objet d'un attentat qui n'avait pas été revendiqué.

"Tous les moyens sont mis en oeuvre pour identifier les auteurs et les remettre à la justice. Le ministre d'État a transmis à l'ambassade d'Indonésie à Paris un message de solidarité, de vigilance et de mobilisation de tous les services de l'Etat", a dit le porte-parole du Quai d'Orsay à la presse.

Un paquet suspect a été découvert à 05h30 par un employé, qui a remarqué des fils dépassant du colis et l'a écarté du bâtiment, rue Cortambert, dans le XVIe arrondissement de la capitale, en pensant qu'il s'agissait d'une bombe.

Peu de temps après, l'engin a explosé sur le trottoir d'en face, a-t-on précisé de même source.

Une voiture a pris feu plusieurs minutes après l'explosion et une autre a été endommagée par la propagation des flammes. Des vitres de bâtiments ont été brisées dans un rayon de 50 mètres.

"On sait qu'il y avait une quantité assez importante d'explosif mais on ne sait pas encore de quelle nature", a précisé une source policière.

Un homme habitant juste en face de l'ambassade, José Nunes, a raconté avoir été réveillé par l'explosion.

"On a entendu une déflagration, il y a eu des carreaux cassés, on a regardé dehors et c'était vraiment une bombe", a-t-il dit.

"Cette explosion était moins forte que celle de la dernière fois (l'attentat de 2004) où il y avait un cratère énorme", a-t-il ajouté.

Les enquêteurs tentent d'exploiter les images de la surveillance vidéo de l'ambassade pour tenter d'identifier le ou les poseurs de bombe.

Un important périmètre de sécurité a été installé autour du bâtiment. "Les services de sécurité fouillent partout, ils ont peur qu'il y a ait un deuxième paquet", a dit José Nunes.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant