Un engin de chantier renverse un bus à Jérusalem, 2 morts

le
3

(Actualisé avec coups de feu signalés §3) par Maayan Lubell JERUSALEM, 4 août (Reuters) - Un engin de chantier a percuté et tué un piéton puis renversé un autobus lundi à Jérusalem, où la police israélienne évoque une possible attaque "terroriste". L'incident a pris fin avec la mort du conducteur de l'engin, tué par la police. Dans une autre rue de Jérusalem, un assaillant circulant à moto a par la suite ouvert le feu et blessé un homme, ont rapporté les services d'urgence israéliens, Magen David Adom. Les circonstances de cet incident restent floues. Au sujet du premier incident, aucun passager ne se trouvait à bord de l'autobus au moment de la collision, survenue dans un quartier juif ultra-orthodoxe. La police israélienne a identifié le conducteur de l'engin comme étant un Palestinien de Jérusalem-Est. Yossi Farienti, chef de la police du district de Jérusalem, a déclaré que la pelleteuse avait "percuté un citoyen juif sur un chantier puis parcouru environ 500 mètres dans la rue, où elle a renversé un autobus avec son bras, blessant légèrement trois personnes". Les chaînes de télévision israéliennes ont diffusé des images de caméras de surveillance montrant le bras mécanique de l'excavatrice jaune enfoncé dans le flanc de l'autobus allongé sur un trottoir. Micky Rosenfeld, porte-parole de la police, a dit que les enquêteurs considéraient l'incident comme une "attaque terroriste". Israël est engagé depuis début juillet dans une intervention militaire contre le Hamas palestinien dans la bande de Gaza. Le bilan humain de cette opération baptisée "Bordure protectrice" dépasse désormais les 1.800 morts côté palestinien, en majorité des civils, selon les services de santé de l'enclave. Côté israélien, 64 militaires sont morts, auxquels s'ajoutent trois civils tués par des tirs de roquettes. ( ID:nL6N0QA14S ) La situation à Gaza alimente les craintes d'attaques dans les villes israéliennes, a dit le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Yitzhak Aharonovitch. "A partir du moment où les combats ont débuté dans le sud, nous avons pris conscience qu'un tel incident de la part d'un assaillant isolé pouvait se produire et des attaques avec ce genre de véhicules ont déjà été vues à Jérusalem", a-t-il dit à l'antenne de Channel 2. "Toute la famille (du conducteur de l'engin) est en train d'être interrogée. Nous voulons savoir qui l'a envoyé, s'il a agi seul, s'il était membre d'un réseau, tout cela est en cours de vérification", a ajouté le ministre. Deux incidents similaires se sont produits en juillet 2008. Des engins de chantier conduits par des Palestiniens avaient alors percuté des piétons et des autobus israéliens, faisant un total de trois morts. Dans les deux cas, les conducteurs avaient été abattus. En 2011, un chauffeur routier arabe avait lancé son camion contre des voitures et des piétons à Tel Aviv, tuant une personne. La police avait qualifié l'incident d'attaque délibérée. Le chauffeur a été condamné à la prison à vie. (Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • housssss le lundi 4 aout 2014 à 17:11

    Vous voyez? Il ne faut pas être crédule avec ce hamas. Boucliers de femmes et d'enfants et attaques suicides.

  • 35924358 le lundi 4 aout 2014 à 16:41

    Voilà comment le Hamas fête le cessez le feu proposé et appliqué par Israël. D'ailleurs, le Hamas avait violé les 7 cessez le feu précédents.

  • 35924358 le lundi 4 aout 2014 à 15:13

    Il ne s'agit pas d'un "incident" mais d'une attaque terroriste.