Un emploi en vue pour la chômeuse qui a interrogé Hollande

le
9
Un emploi en vue pour la chômeuse qui a interrogé Hollande
Un emploi en vue pour la chômeuse qui a interrogé Hollande

Son passage sur TF 1 n'aura peut-être pas été vain. Après avoir interrogé François Hollande jeudi soir, Joëlle Mediavilla, habitante de Drancy (Seine-Saint-Denis) au chômage, pourrait en effet décrocher un emploi.

« On lui a obtenu un entretien lundi, qui a de bonnes chances d'aboutir. C'est un poste d'assistante administrative à Saint-Denis », indiquait hier Jérôme Laverny, directeur de la mission emploi de Drancy, un service municipal chargé d'épauler les chômeurs de la ville. Joëlle était la première des quatre Français sélectionnés par TF 1 à interroger Hollande pour son bilan de mi-mandat.

483 ¤ par mois

Une belle histoire pour cette femme de 60 ans, au chômage depuis plus de deux ans après une carrière faite d'une succession de postes d'employée administrative. Après la fin prématurée de son dernier contrat de travail, en 2012, cette sexagénaire éprouve toutes les peines du monde à retrouver un job. Pour vivre, elle ne perçoit que 483 ¤ par mois, le montant de l'allocation spéciale de solidarité (ASS). La taxe d'habitation et la redevance télé (284 ¤) arrivent. « Je ne sais pas comment les payer », confie-t-elle.

Contrainte de réduire toutes ses dépenses, Joëlle résilie ses abonnements téléphoniques et Internet et a recours à sa s½ur ou aux Restos du c½ur pour se nourrir. « J'ai besoin de travailler encore deux ou trois ans pour avoir une retraite décente. Mais en deux ans, je n'ai eu aucun entretien », déclarait-elle à notre journal en avril, se disant « fatiguée psychologiquement ».

Son passage à la télévision aura donc tout changé. « J'ai voulu profiter de l'émission pour faire le forcing auprès des recruteurs, je leur ai envoyé la vidéo du direct, reconnaît Jérôme Laverny. Si l'entretien de lundi n'est pas concluant, nous continuerons à la soutenir. »

Contactée par TF 1 la semaine dernière, Joëlle s'est prêtée au jeu avec sérieux.

« Nous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • slivo le mercredi 12 nov 2014 à 11:50

    Un petit tour de scooter ?

  • M3182284 le samedi 8 nov 2014 à 13:26

    La France des passe-droits. Un petit logement social à Paris centre? Un emploi fictif? Quelques petits artisans ou salariés à saigner, et hop le tour est joué.

  • M8252219 le samedi 8 nov 2014 à 11:27

    La caravane du tour de France,ça réjouit le bon peuple distribution de pif gadget tant mieux pour elle, poudre aux yeux pour les sans dents.

  • Berg690 le samedi 8 nov 2014 à 11:12

    Ça rappelle un certain délégué syndical CFDT de Moselle....

  • M1961G le samedi 8 nov 2014 à 11:05

    quand hollande s'en ira , la confiance reviendra et la France repartira . le sort de la France est lié à hollande . il reste , on sombre . il s'en va , ça repart .

  • M1961G le samedi 8 nov 2014 à 11:03

    encore un emploi virtuel payé par les contribuables . hollande subventionne le travail en embauchant plus de fonctionnaire . hollande , c'est la honte pour notre pays . hollande peut il encore se regarder dans la glace le matin en se rasant . quel petit politique ce hollande . la gauche , les verts sont responsables de 500000 chômeurs en 2 ans et de la perte de centaines de milliards pour le pays . il y'a un problème en France , un seul : c'est hollande .

  • frk987 le samedi 8 nov 2014 à 09:56

    L'exemple type de la démagogie à son summum !!!

  • Gary.83 le samedi 8 nov 2014 à 08:37

    il me rappelle B Tapie qui distribuait des ballons de foot aux gamins de Marseille ...

  • boudet le samedi 8 nov 2014 à 08:22

    Ne soyons pas naïfs, c'est une récompense. Si tu es gentille avec le monsieur ...