Un élu se mobilise pour les pigeons voyageurs de l'armée

le
0
Il ne reste plus qu'un seul colombier militaire en France. Or, en cas de catastrophe majeure, ils peuvent devenir le seul moyen de communication.

Comment assurer la communication militaire en cas de panne, voire de destruction des réseaux électriques ou de télécommunication? Grâce aux pigeons voyageurs, répond le député du Nord Jean-Pierre Decool, apparenté UMP. Pour l'élu, l'armée française devrait élever davantage d'oiseaux messagers, qui ne sont plus sollicités depuis la Première Guerre mondiale. Il ne demeure en effet plus qu'un seul colombier militaire, à la forteresse du Mont-Valérien, à côté de Paris.

«Je suis convaincu qu'en cas de conflit ou de crise les pigeons voyageurs peuvent retrouver une place stratégique», explique-t-il au Figaro. Élevant 150 pigeons voyageurs chez lui, Jean-Pierre Decool est passionné depuis toujours par la colombophilie, l'art de s'occuper et d'entraîner, selon ses mots, «ce petit paquet de plumes qui pèse 400 grammes et est capable de prouesses». Mais c'est il y a un an que le député de Flandre a commencé à se poser des questions sur le rôle du pigeon dans l'a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant