Un élu FN suspendu pour des propos homophobes

le
2

ORLEANS, Loiret (Reuters) - Le chef de file du Front National au conseil municipal du Mans (Sarthe) a été suspendu par son parti après avoir assimilé lâ¤(TM)homosexualité à la zoophilie, a annoncé mardi Pascal Gannat, chargé de mission pour le FN dans le département.

Louis Noguès avait commenté lors du conseil municipal du 26 février une délibération de soutien à une structure dâ¤(TM)assistance aux lesbiens, gays, bisexuels et transgenres (LGBT).

"Vous avez oublié la zoophilie", avait dit lâ¤(TM)élu, également candidat aux élections départementales de mars prochain.

"En faisant connaître cette sanction, nous faisons savoir publiquement que nous nâ¤(TM)approuvons pas ce genre de propos", a dit Pascal Gannat, chargé de mission pour le FN dans la Sarthe.

Louis Noguès, qui avait déjà provoqué une polémique durant la campagne des municipales en donnant crédit à une rumeur sur lâ¤(TM)implantation dâ¤(TM)immigrés de Seine-Saint-Denis en milieu rural, restera cependant candidat aux élections départementales.

"Lâ¤(TM)ambiguïté née de la loi fait que nous ne pouvons pas lui retirer la candidature sauf à pénaliser sa binôme, une étudiante brillante", a indiqué Pascal Gannat.

Marlène Schiappa, adjointe à la lutte contre les discriminations du maire PS du Mans, indique, dans un communiqué, quâ¤(TM)elle réfléchit aux contours "dâ¤(TM)une plainte et dâ¤(TM)un recours en justice" qui pourraient être portés par des associations.

(Mourad Guichard, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • speedy36 le mardi 3 mar 2015 à 19:03

    et hop, un de plus, faudrait savoir ou ils vont les chercher leurs candidats....

  • M2734309 le mardi 3 mar 2015 à 18:33

    'Marlène Schiappa, adjointe à la lutte contre les discriminations du maire PS du Mans, indique, dans un communiqué, qu'elle réfléchit aux contours d'une plainte et d'un recours en justice qui pourraient être portés par des associations". Et on s'étonne que les tribunaux sont engorgés. Ces assos, ce sont vraiment des calamités !