Un écrivain saoudien condamné à quatre de prison pour sédition

le
1
    DUBAÏ, 22 décembre (Reuters) - Un écrivain saoudien qui 
préconise des réformes politiques dans le royaume a été condamné 
par un tribunal antiterroriste à une peine de quatre ans de 
prison et à l'interdiction de paraître dans les médias pendant 
15 ans, ont fait savoir sa famille et les médias saoudiens. 
    La Cour pénale spéciale, mise sur pied en 2008 pour juger 
les affaires de terrorisme, a reconnu Zouhaïr Koutbi coupable de 
sédition et d'atteinte au prestige de l'Etat, écrit mardi le 
journal saoudien Okaz. 
    La moitié de la peine a été assortie d'un sursis, si bien 
que Koutbi n'aura à purger que deux ans derrière les barreaux, 
mais il est interdit de voyage pendant cinq ans. Il a en outre 
été condamné à une amende de 100.000 riyals (environ 26.600 
dollars). 
    Le fils de Koutbi, Djamil, avait fait état dès lundi sur 
Twitter de la condamnation de l'écrivain, sans préciser de quoi 
il était reconnu coupable. 
    Koutbi a été arrêté à son domicile de La Mecque le 15 
juillet, à la suite d'une émission de télévision lors de 
laquelle il avait appelé à des réformes politiques en Arabie 
saoudite, notamment la transformation de la royauté en monarchie 
constitutionnelle, indique Human Rights Watch. 
    Koutbi a déjà été condamné à trois reprises à des peines de 
prison pour des déclarations politiques, depuis les années 1990, 
précise de son côté Amnesty International. 
 
 (Bureau de Dubaï; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 il y a 12 mois

    C'est quoi ce titre...?!? Les journaleux, vous pouvez pas vous relire avant de publier ?!?