Un écolier sur 4 passera à la semaine de 4,5 jours en 2013

le
0
Alors que les maires ont jusqu'au 31 mars pour faire connaître la date d'application de la réforme (2013 ou 2014), les premiers chiffres sont peu encourageants pour le ministre de l'Éducation Vincent Peillon.

Les premiers chiffres sont tombés. Entre 20 et 25 % des écoliers passeront à la semaine de quatre jours et demi dès la rentrée 2013, selon une estimation de l'Éducation nationale, produite sur les décisions de 80 % des communes.

Sur les 30 plus grandes villes de France, 12, toutes classées à gauche, ont ainsi choisi de basculer dès 2013, de Nantes à Grenoble, en passant par Tours, Metz et Paris, évidemment.

Le ministère relève également que 23 % des élèves concernés par la réforme en septembre prochain sont issus de communes «très défavorisées», parmi lesquelles Denain et Roubaix. Faut-il y voir la preuve que la mise en œuvre de la réforme ne se résume pas à une question de moyens?

Dans le même esprit, il observe que des département...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant