Un e-mail de Xavier Dupont de Ligonnès oublié par la police

le
0
L'avocat d'une de ses sœurs s'étonne qu'un écrit du père de famille disparu ne soit pas entre les mains des enquêteurs.

«Tout va bien, Bertram, tu auras bientôt des nouvelles plus longues par Christine. À plus. Amicalement. Xavier.» Le 8 avril dernier, Xavier Dupont de Ligonnès s'adressait par e-mail à son beau-frère, l'époux de Christine, une de ses deux sœurs. Quelques lignes anodines qui portaient sur un bien immobilier appartenant au père de Xavier Dupont de Ligonnès, décédé en début d'année.

La police a tardé à réagir 

Dans la chronologie de cette terrible affaire, cet échange est particulièrement important parce qu'il intervient quelques jours après l'assassinat à Nantes d'Agnès Dupont de Ligonnès, l'épouse, et de ses quatre enfants. Les enquêteurs situent, en effet, ces meurtres entre le 3 et 5 avril. Aujourd'hui, Me Stéphane Goldenstein, l'avocat de Christine et de sa mère, s'étonne que la police ne se soit pas encore procuré cet e-mail. «Elle en a pourtant été avisée par mes clientes», dit-il estimant que Xavier Dupont de Ligonnès, suspectü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant