Un drone israélien abattu en Iran, selon Isna

le
0

(Actualisé avec nouvelles citations, contexte) DUBAI, 24 août (Reuters) - Un drone de reconnaissance israélien a été abattu par les gardiens de la Révolution alors qu'il tentait de survoler le site d'enrichissement d'uranium de Natanz, rapporte dimanche l'agence de presse iranienne Isna. "L'appareil abattu était de type furtif, échappant aux radars, et il cherchait à pénétrer dans la zone d'exclusion aérienne du site nucléaire de Natanz (...) mais il a été la cible d'un missile sol-air avant d'avoir pu y entrer", dit le corps d'élite de l'armée iranienne dans la dépêche d'Isna. "Cet acte fourbe montre une fois de plus le tempérament téméraire du régime sioniste et ajoute une page noire à un registre déjà bien fourni en crimes et actes malveillants", ajoute-t-il. L'armée israélienne s'est quant à elle contentée de rappeler qu'elle ne commentait pas les informations étrangères. Le site de Natanz est au coeur du contentieux avec les puissances occidentales et l'Etat hébreu, qui soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme civil. La République islamique s'efforce de dissiper ces soupçons dans le cadre des négociations avec le groupe "P5+1", qui réunit les membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine, Russie) et l'Allemagne. Téhéran, qui a souvent accusé Israël et les puissances occidentales de chercher à saboter son programme nucléaire, leur a imputé l'assassinat de plusieurs chercheurs iraniens ainsi que l'introduction de virus informatiques dans les réseaux de ses sites nucléaires. Si l'information au sujet du drone israélien est confirmée, le rayon d'action nécessaire suppose l'utilisation d'un appareil de type Heron ou Heron TP, fabriqué par la firme israélienne Aerospace Industrie. L'état-major israélien a déjà fait savoir que les deux appareils permettraient d'effectuer des missions de reconnaissance en Iran et ailleurs. En décembre 2012, l'armée iranienne avait déjà annoncé l'interception d'un drone ScanEagle des services de renseignement américains, ce que les Etats-Unis n'ont pas confirmé. Un an plus tôt, un épisode similaire s'était produit avec un drone RQ-170 de reconnaissance dont l'armée américaine avait annoncé la perte en Afghanistan. (Mehrdad Balali et Michelle Moghtader, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant