Un douzième mort dans l'attaque d'un car dans l'est de l'Ukraine

le
0

(Bilan actualisé) par Richard Balmforth KIEV, 14 janvier (Reuters) - L'attaque d'un autocar mardi dans le sud-est de l'Ukraine a finalement fait 12 morts, ont annoncé les autorités après la mort dans la nuit d'un des blessés. Le président ukrainien Petro Porochenko, qui a dit que cette attaque lui avait "glacé le sang", a promis de signer un décret mercredi pour envoyer des renforts militaires sur la ligne de front. Le véhicule, qui transportait des civils, a été touché près de la ville de Volnovakha, à une soixantaine de kilomètres au sud de Donetsk, la principale ville du Donbass tenue par les séparatistes pro-russes. Selon un porte-parole de l'administration régionale loyale envers le gouvernement de Kiev, le tir provenait de positions tenues par les rebelles équipés de lance-roquettes Grad, à Dokoutchaevska, à quelques kilomètres au nord de Volnovakha. L'autocar était parti de Marioupol, ville côtière tenue par les forces régulières au bord de la mer d'Azov, à 60 km au sud de Volnovakha. Des chefs de la rébellion ont démenti toute responsabilité dans l'attaque et affirmé que le car avait été touché à un de leurs propres barrages. Ils ont ajouté que le véhicule n'avait pas été touché par un obus ou un missile mais par des tirs d'armes légères. (Guy Kerivel et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant