Un djihadiste français meurt dans un attentat-suicide en Syrie

le
1
VIDÉO - Ce Toulousain de 30 ans, converti à l'islam, avait rejoint un groupe salafiste, accompagné de son jeune demi-frère qui est, lui, décédé en août.

Dominique Bons a appris la nouvelle il y a quelques jours par SMS. Elle vient de perdre son fils parti combattre le régime de Bachar el-Assad. Nicolas est mort le 22 décembre lors d'un attentat-suicide dans la région de Homs. Il avait rejoint les rangs de l'État islamique en Irak et au Levant, un groupe proche d'al-Qaïda. Quelque mois plus tôt, son demi-frère qui l'accompagnait est lui aussi décédé au combat. Lorsqu'elle apprend la mort de Nicolas, Dominique décide d'appeler le numéro syrien qui s'affiche. L'homme qui lui répond lui explique en français que son fils se trouve désormais au paradis avec Allah. «Ils étaient partis à deux dans un camion bourré d'explosifs. Ils ont foncé dans le tas et sont morts», raconte la mère de famille sur France 2. En décembre, elle a créé une association, pour stopper l'e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le lundi 6 jan 2014 à 19:57

    Super nouvelle surtout quand on sait qu'en plus son frère ou demi frère, peu importe, est lui aussi décédé dans les mêmes conditions !