Un dixième des vins de l'Elysée mis aux enchères fin mai

le
3
ENVIRON 1.200 BOUTEILLES DE VIN DE L'ÉLYSÉE MIS AUX ENCHÈRES FIN MAI
ENVIRON 1.200 BOUTEILLES DE VIN DE L'ÉLYSÉE MIS AUX ENCHÈRES FIN MAI

PARIS (Reuters) - Quelque 1.200 bouteilles de vin représentant un dixième de la cave présidentielle de François Hollande seront vendues aux enchères fin mai pour financer son renouvellement et, le cas échéant, abonder le budget de l'Etat.

La vente, qui se tiendra les 30 et 31 mai prochain et dont le produit est estimé à 250.000 euros, se partage entre grands crus et appellations plus modestes, avec des lots qui vont de 15 à 2.200 euros pour une bouteille de Petrus 1990, a-t-on appris mardi auprès de l'hôtel des ventes de Drouot.

De nombreuses bouteilles seront mises en vente à moins de 100 euros.

Tous les grands terroirs viticoles français sont représentés dans cette sélection, réalisée par Virginie Routis, chef sommelière de l'Elysée, explique-t-on à Drouot. La Bourgogne et le Bordelais dominent toutefois les lots.

"Ce sont des vins qui ont figuré à la table présidentielle pour des dîners ou des réceptions", indique un représentant de l'hôtel des ventes. "Certains ont participé à des événements liés à l'histoire de la Ve République."

L'organisation de cette vente a été décidée dans un souci de renouvellement de la cave élyséenne, notamment vers des vins plus modestes, souligne-t-on.

Le produit de la vente servira à de nouveaux achats. Au-delà des 250.000 euros jugés nécessaires à l'opération, les profits seront reversés au budget de l'Etat.

"Ce n'est pas pour être un président normal", a dit François Hollande, selon son entourage, expliquant qu'il s'agissait simplement de gérer la cave présidentielle.

Les bouteilles qui seront mises aux enchères sont isolées ou en quantité insuffisante pour être servies à des réceptions.

C'est la première fois, selon l'hôtel des ventes, qu'un président décide de vendre aux enchères une partie de la cave de l'Elysée. Mais d'autres institutions françaises l'ont fait.

En janvier dernier, la municipalité socialiste de Dijon a ainsi récolté 151.620 euros en vendant aux enchères la moitié de sa cave à vins, soit 3.500 bouteilles de Bourgogne, pour financer le service d'action sociale de la ville.

La cave présidentielle, créée en 1947 par Vincent Auriol, contient 12.000 bouteilles.

Chine Labbé, avec Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • couvidat le mardi 30 avr 2013 à 18:37

    et les plus-values ??? seront-ils déclarés

  • raich2 le mardi 30 avr 2013 à 17:26

    La sobriété est une qualité.

  • cfleuren le mardi 30 avr 2013 à 17:20

    Il peut les vendre il n'y connait rien comme tout le reste :)!