Un dissident chinois dit sa famille inquiétée par les autorités

le
0
    NEW YORK, 26 mars (Reuters) - Un dissident chinois en exil a 
déclaré vendredi que trois membres de sa famille avaient été 
emprisonnés à la suite de la publication d'une lettre ouverte 
appelant le président Xi Jinping à démissionner. 
    Dans une interview accordée à Reuters à New York, où il 
réside, Wen Yuchao a déclaré que ses parents et son frère cadet 
avaient été "enlevés" mardi par les autorités et avaient 
disparu, quelques jours après avoir été "harcelés" par le 
gouvernement qui les soupçonnait d'avoir participé à la 
diffusion de cette lettre. 
    Wen Yuchao a démenti être l'auteur de la lettre publiée en 
ligne, signée d'un "membre loyal du Parti Communiste" et 
abondamment relayée au début de la session du Parlement chinois 
ce mois-ci. Il affirme aussi ne pas avoir participé à sa 
diffusion, se contentant d'en mettre le lien sur son compte 
Twitter. 
    Les propos de Wen Yuchao n'ont pu être vérifiés de manière 
indépendante par Reuters, et le ministère de la Sécurité 
publique à Pékin n'a pu être joint dans l'immédiat. 
 
 (Koh Gui Qing; Julie Carriat pour le service français, édité 
par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant