Un dirigeant de l'Etat islamique tué dans une frappe en Syrie

le , mis à jour à 23:51
0

WASHINGTON, 2 juillet (Reuters) - L'armée américaine a annoncé jeudi la mort d'un dirigeant de l'Etat islamique, tué le 16 juin dernier dans une frappe aérienne de la coalition internationale en Syrie. Ce dirigeant, Tarik ben Tahar al Aouni al Harzi, s'occupait des financements, des armes et du transport des combattants pour l'EI. "Sa mort aura des conséquences sur la capacité de l'EIIL à intégrer les combattants terroristes étrangers dans le combat en Syrie et en Irak ainsi qu'à transporter des personnes et des équipements entre la Syrie et l'Irak", a déclaré le capitaine Jeff Davis, un porte-parole du Pentagone. EIIL est l'acronyme d'Etat islamique en Irak et au Levant, l'ancien nom de l'EI. Tarik ben Tahar al Aouni al Harzi était le frère d'un combattant de l'EI impliqué dans l'attaque du consulat des Etats-Unis à Benghazi en Libye, en septembre 2012, a précisé le Pentagone. Ce dernier, Ali Aouni al Harzi, a lui-même été tué par une frappe aérienne américaine le 15 juin sur Mossoul en Irak. ID:nL8N0Z84EQ (Phil Stewart; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant