Un directeur de maison de retraite porte plainte contre ses salariés

le
0
Dans l'Hérault, deux employées expérimentées distribuaient gifles et injures à des patientes atteintes d'Alzheimer.

Deux employées d'une maison de retraite de l'Hérault ont été mises en garde à vue mardi et placées sous contrôle judiciaire par le parquet de Béziers pour avoir maltraité des résidents atteints de la maladie d'Alzheimer. Constatés le 1er septembre dernier par du personnel remplaçant, ces fessées, gifles, hurlements et injures ont aussitôt conduit le directeur de cet Ehpad, Cédric Huybrechts, à porter plainte auprès de la gendarmerie.

Les faits reprochés auraient eu cours régulièrement depuis plusieurs semaines ou plusieurs mois, estime-t-on aux Acacias, résidence de 70 pensionnaires à Magalas, à côté de Béziers. Les deux salariées ont seulement reconnu une partie des faits allégués, notamment «une gifle et un poing mis dans la bouche pour faire cesser les cris», précise Patrick Mathé, procureur de Béziers. Les victimes, âgées de 72 et 77 ans, faisaient partie, de «ces patients qui s'avèrent opposants, susceptibles d'être agressifs, pas faciles

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant