Un directeur de colonie en garde à vue

le
0
Un jeune de 17 ans s'est noyé samedi au lac du Gouffre de l'?il doux, dans l'Aude. La baignade y est pourtant interdite depuis 1996. Le directeur, qui n'était pas présent sur les lieux du drame, était au courant de cette interdiction.

Bien que la baignade y soit interdite depuis 1996, le lac du Gouffre de l'¼il doux dans l'Aude fait chaque année au moins une victime. Samedi, un adolescent de 17 ans, qui participait à une colonie de vacances, s'y est noyé. Le directeur de ce camp de vacances, en garde à vue depuis dimanche, a vu celle-ci prolongée de 24 heures lundi. Il est interrogé dans le cadre d'une enquête pour «mise en danger de la vie d'autrui» et «homicide involontaire par manquement délibéré de prudence».

Les circonstances du drame sont encore floues. La victime, originaire de Groslay (Val-d'Oise), participait à cette colonie organisée par Planète Aventures, une association de Lambersart (Nord). Son séjour était dédié à la plongée sous-marine, à Saint-Pierre-la-Mer. Mais, samedi, la mer est trop agitée pour permettre une sortie et une excursion au Gouffre de l'¼il doux est programmée en remplacement. La veille, la colonie s'était déjà baignée au même endroit.

Un lac tr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant