Un deuxième maire claque la porte du PS

le
2
David Derrouet, maire de Fleury-Mérogis (Essonne) estime que François Hollande pilote seul et s'est détourné de ses promesses de campagne.

En moins de 24h, deux maires ont renié le PS. Après le départ du sénateur-maire socialiste de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) Philippe Esnol, parti gonfler les rangs du Parti des radicaux de gauche, l'édile de Fleury-Mérogis (Essonne), David Derrouet, a annoncé jeudi qu'il quittait à son tour le parti, estimant que François Hollande s'était détourné de ses promesses de campagne. Annonçant officiellement son départ sur sa page Facebook jeudi, il a appelé «ceux qui veulent construire un autre modèle de développement économique et industriel» à se rassembler.

Pour lui, le volet recettes du budget 2014 que les députés ont voté mardi dernier a été «la goutte d'eau qui a fait déborder le vase». «J'avais prévu depuis des semaines que si la loi de finances était opposée aux promesses présidentielles, je me retirerais», a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 le jeudi 24 oct 2013 à 22:31

    Qu'en pensent le Président et sa danseuse africaine ?

  • frk987 le jeudi 24 oct 2013 à 22:29

    Le pédalo coule, les rats se sauvent......