Un deuxième logiciel "tricheur" chez Volkswagen ?

le
1
Michael Horn, le président de la branche américaine de Volkswagen, a été entendu par le Congrès.
Michael Horn, le président de la branche américaine de Volkswagen, a été entendu par le Congrès.

Les scandales se suivent et se ressemblent chez Volkswagen. Les autorités américaines testent actuellement un second logiciel en rapport avec les émissions de gaz des véhicules du géant allemand. L'existence de ce programme, qui serait utilisé lors de la phase de démarrage du système de traitement des rejets polluants, a été révélée par le patron de VW aux États-Unis, Michael Horn, lors de son audition devant le Congrès américain. En attendant les résultats des analyses officielles, le premier constructeur automobile mondial a choisi de retirer la procédure d'homologation de ses modèles dotés d'un moteur diesel 2 litres et dont la mise sur le marché était prévue l'année prochaine. Un porte-parole de l'agence américaine de l'environnement (EPA) a expliqué que ses experts devaient comprendre le fonctionnement du logiciel, baptisé "Auxiliary Emissions Control Device" (AECD), afin de savoir s'il permettait de contrôler ou, au contraire, de dissimuler les émissions de gaz des voitures. Si un nouveau cas de tricherie est avéré, Volkswagen pourra être la cible de nouvelles poursuites judiciaires aux États-Unis et dans le reste du monde.

Le groupe basé à Wolfsburg a longtemps cru que ce scandale ne toucherait pas son principal marché. Mais le ministère chinois de l'Environnement vient de révéler qu'il allait à son tour lancer une enquête afin de savoir si les modèles Volkswagen vendus en République populaire étaient conformes aux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 le lundi 12 oct 2015 à 13:40

    ce que VW a fait et fait, l'allemagne le fait avec l'europe au détriment des autres pays.....vous verrez...