Un deuxième cyclone balaye l'île yéménite de Socotra

le
0

DUBAI, 8 novembre (Reuters) - L'île yéménite de Socotra a été balayée dimanche par un deuxième cyclone en moins d'une semaine, un phénomène météorologique rare dans cette région qui a fait au moins un mort et déplacé quelque 5.000 personnes. Le premier ouragan avait frappé mardi l'île située en mer d'Oman et la côte orientale du Yémen, tuant 11 personnes, selon le dernier bilan en date, et aggravant la crise humanitaire provoquée par le conflit qui déchire le pays. Nommé Chapala, ce cyclone a fait trois morts à Socotra et huit à Moukalla, le chef-lieu de la province d'Hadramout, théâtre de graves inondations. L'acheminement de l'aide dans cette ville de 300.000 habitants a été entravée par la présence des extrémistes d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), qui contrôlent la ville depuis que l'armée s'en est retirée en avril, ont dit à Reuters des responsables locaux et les organisations humanitaires. L'agence humanitaire des Nations unies (Ocha) a précisé que des centaines de maisons avaient été détruites ou sérieusement endommagées à Socotra et dans l'Hadramout, où quelque 36.000 personnes auraient trouvé refuge dans des bâtiments publics ou chez des proches. "L'aide humanitaire est entravée par l'insécurité liée au conflit en cours et par le fait que la région affectée se trouve en grande partie en territoire contrôlé par Al Qaïda", souligne Ocha dans un communiqué. L'agence onusienne et d'autres organisations humanitaires prévoient néanmoins d'acheminer de la nourriture et des tentes par voie maritime jusqu'à Moukalla et par avion sur l'île de Socotra. (Mohammed Mukhashaf et Noah Browning; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant