Un détenu s'évade avec l'aide d'un commando

le
2

PARIS (Reuters) - Un homme détenu pour trafic de stupéfiants s'est évadé mercredi matin avec l'aide d'un commando armé après avoir passé un examen dans un hôpital de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris de sources policière et judiciaire.

Le détenu, incarcéré à la prison de Villepinte, est considéré comme l'un des caïds du trafic de drogue en Seine-Saint-Denis.

Quatre ou cinq hommes armés déguisés en peintres ont attendu la sortie du détenu puis ont menacé les surveillants qui le raccompagnaient vers un fourgon à l'issue d'un examen de routine à l'hôpital, a-t-on précisé.

Ils ont ensuite emmené le détenu dans un véhicule et ont pris la fuite.

L'évadé, Ouaihid Ben Faïza, 40 ans, avait été condamné en juillet 2012, à Bobigny, à huit ans de prison, 50.000 euros d'amende et trois ans d'interdiction de Seine-Saint-Denis pour avoir importé et transporté du cannabis depuis les Pays-Bas jusqu'à La Courneuve entre novembre 2010 et juillet 2011, selon Le Parisien, qui a révélé l'information.

(Nicolas Bertin, édité par Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manx750 le mercredi 4 juin 2014 à 17:16

    La police était occupée à faire des perquisitions chez tous les membres de l'UMP. Mais le caïd aurait dû attendre le vote de la loi Taubira ; il aurait été sorti de prison et obligé de reter en résidence dans sa cité, pour reprendre la tête du business chez sa maman.

  • s.thual le mercredi 4 juin 2014 à 15:39

    ben oui vaut mieux des forces de l ordre derriere des radars que lors de tranfers d individus reputes dangereux,maintenant dans ce cas le medecin ne peut il se deplacer a la prison ?