Un détenu palestinien stoppe sa grève de la faim

le
0

RAMALLAH, 29 juin (Reuters) - Un des chefs du groupe palestinien Djihad islamique en détention administrative dans une prison israélienne a accepté de stopper la grève de la faim qu'il observait depuis 56 jours en échange d'une promesse de libération le mois prochain, a annoncé lundi un responsable palestinien. La grève de la faim de Khader Adnan a galvanisé la "lutte des estomacs vides" contre les détentions administratives israéliennes, et les deux camps redoutaient que sa mort n'ait de graves répercussions. Qadoura Fares, qui préside le Club des prisonniers palestiniens, a annoncé lundi à Reuters qu'"un accord avait été conclu": Khader Adnan accepte de mettre fin à sa grève, Israël le libérera le 12 juillet. Le militant palestinien, âgé de 37 ans, a été arrêté en juillet dernier pour la dixième fois sous le régime de la détention administrative, une méthode d'incarcération sans procès que les autorités israéliennes justifient comme une mesure de sécurité visant à éviter des actes de violences. Le détenu, figure influente du Djihad islamique en Cisjordanie, avait cessé de s'alimenter le 4 mai dernier. Il a dû être hospitalisé dans un état critique. (Ali Sawafta; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant