Un détenu à vie belge ne sera finalement pas euthanasié

le
0

BRUXELLES, 6 janvier (Reuters) - Des médecins ont refusé mardi à Frank Van Den Bleeken, un prisonnier belge condamné à la réclusion à perpétuité pour plusieurs viols et un meurtre, le droit d'être euthanasié comme il le demandait. L'euthanasie du détenu par injection létale était programmée dimanche à la prison de Bruges mais les médecins ont interrompu le processus. Ils n'en ont pas confié les motifs pour des raisons de confidentialité. Le détenu, qui est âgé de 52 ans, a passé près de trente ans en prison. En septembre dernier, la justice avait autorisé son "suicide assisté", jugeant que Frank Van Den Bleeken remplissait toutes les conditions fixées par la loi belge adoptée en 2002. Le prisonnier fait valoir qu'il est une menace pour la société car il se dit incapable de réprimer de violentes pulsions sexuelles et affirme ne plus supporter ses problèmes psychiatriques. Dans un communiqué, le ministère de la Justice a déclaré que Frank Van Den Bleeken serait dorénavant examiné dans un centre psychiatrique récemment inauguré à Gand, d'où il serait peut-être transféré dans un centre aux Pays-Bas spécialisé dans les détenus condamnés à de longues peines. (Philip Blenkinsop; Guy Kerivel et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant