Un des soldats français soupçonnés de viol au Burkina déféré

le , mis à jour à 20:37
0

PARIS, 3 juillet (Reuters) - Un des deux soldats français soupçonnés d'agressions sexuelles sur mineurs au Burkina Faso a été déféré à Paris en vue d'une possible mise en examen, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire des chefs d'"agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans" et "enregistrements d'images présentant un caractère pornographique de mineurs de 15 ans", a-t-on précisé de même source. Un second soldat est sorti de garde à vue sans qu'aucune charge ne soit pour l'instant retenue contre lui. Le parquet avait ouvert une enquête mardi après un signalement du ministère de la Défense. Le ministre Jean-Yves Le Drian avait annoncé la suspension immédiate des deux hommes. Les faits auraient été commis sur deux fillettes âgées de trois et cinq ans. Des attouchements sur l'une d'elles auraient été filmés et découverts par sa mère sur une caméra appartenant aux soldats, oubliée sur les lieux. Cette affaire intervient deux mois après l'ouverture par le parquet de Paris d'une information judiciaire contre X sur des soupçons de viols de mineurs par des soldats français en Centrafrique entre décembre 2013 et juin 2014. (voir ID:nL5N0XY4CF ) (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant