Un des deux Américains contaminés par Ebola est arrivé aux USA

le
0

(Rpt titre) ATLANTA, Géorgie, 2 août (Reuters) - Un des deux travailleurs de santé américains gravement malades après avoir été contaminés par le virus Ebola au Liberia a été rapatrié aux Etats-Unis samedi et mis en isolement dans un hôpital d'Atlanta. Le Dr Kent Brantly, 33 ans, a été conduit à l'Emory University Hospital sous escorte policière. Il sera soigné dans une salle spécialement équipée. La deuxième personne infectée, la missionnaire Nancy Writebol, 59 ans, doit arriver aux Etats-Unis par un vol ultérieur, l'avion médicalisé ne pouvant transporter qu'un seul patient à la fois. Les deux patients seront soignés par une équipe de quatre médecins spécialistes des maladies infectieuses. Ils pourront voir leurs proches à travers une vitre et leur parler grâce à un téléphone. Les autorités ont souligné que toutes les précautions avaient été prises pour éviter les risques de propagation. Il n'existe aux Etats-Unis que quatre sites comme celui d'Emory, avec une unité spécialement conçue pour l'isolement. Le virus Ebola peut tuer jusqu'à 90% des personnes infectées. Le taux de mortalité de l'épidémie actuelle tourne autour de 60%. "Nous dépendons du système de défense du patient pour contrôler le virus. Il faut que nous maintenions le patient suffisamment longtemps en vie pour que son corps contrôle l'infection", a expliqué un médecin d'Emory, Bruce Ribner, lors d'une conférence de presse. L'épidémie de fièvre hémorragique qui a fait 729 morts depuis son apparition en février en Afrique de l'Ouest est devenue incontrôlable selon l'Organisation mondiale de la Santé, qui préconise de nouvelles mesures de lutte. ID:nL6N0Q75P3 (Steve Norder; Jean-Stéphane Brosse et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant