Un derby sans flamme

le
0
Un derby sans flamme
Un derby sans flamme

Sur un jolie série de quatre succès d'affilée en championnat avant la trêve internationale, Liverpool n'est pas parvenu à faire céder un Manchester United minimaliste dans un derby qui a mis longtemps à s'animer, ce lundi soir (0-0). Un nul qui empêche les Reds de revenir à la hauteur du leader City, tandis que les Red Devils sont renvoyés à leurs propres doutes.

Liverpool FC 0-0 Manchester United FC



Le ballet exécuté par ses hommes incitait presque à la contemplation. Depuis l'ouverture de la cuvée 2016-2017 de Premier League, le Liverpool de Jürgen Klopp s'offrait à nous comme une ode au partage, à l'amour et aux délices coupables. Treize buts inscrits et cinq matchs sans défaite dont quatre victoires d'affilée lors des cinq dernières journées, la partition des Reds était attendue lors du derby face à Manchester United. En clôture de cette 8e journée de Premier League, elle n'aura finalement été que mitigée. Timide lors de la première période, plus inspiré en seconde, Liverpool a été branché sur courant alternatif. Tout comme son adversaire mancunien qui n'a pas montré suffisamment pour espérer décrocher autre chose qu'un match nul. Invaincus à Anfield en Premier League depuis septembre 2013, les Red Devils continuent de naviguer en eaux troubles et enchaînent avec un deuxième nul consécutif. Pour Klopp, le ballet attendu n'a pas eu lieu mais sa formation étire son invincibilité en championnat à désormais six matchs.

Loi du milieu et duels marqués au fer rouge


Qu'importent les époques et les circonstances, un Liverpool-Manchester United revêt toujours une importance singulière. "Je connais l'histoire de cette confrontation, j'aime les histoires spéciales. Le monde entier regarde cette rencontre ", soufflait d'ailleurs Jürgen Klopp en conférence de presse d'avant-match. Pour son quatrième derby à la tête des Reds, le manager allemand dessine sa formation en 4-3-3. En l'absence de Wijnaldum et de Lallana trop juste pour débuter, Emre Can honore sa première titularisation en championnat aux côtés de Coutinho et Henderson. Devant, le duo Firmino-Mané est chargé d'alimenter en ballons Daniel Sturridge, qui fête au passage sa centième apparition avec la tunique rouge sur le dos. Dans les rangs mancuniens, José Mourinho, lui, se signale par des choix qui prouvent qu'il n'a toujours pas trouvé l'alchimie escomptée. Pour contrecarrer la vitesse adverse et mettre de l'impact physique, la grosse touffe de Fellaini vient accompagner Pogba et Herrera dans l'entrejeu.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant