Un député russe rattrapé par les affaires

le
0
Membre du parti de Vladimir Poutine, le député Vladimir Pekthin a été contraint à la démission après des révélations sur son patrimoine.

Moscou

Pour la première fois dans l'histoire de la Douma, un parlementaire russe, accusé par des blogueurs de cacher l'existence de ses biens immobiliers, est contraint à la démission. Et pas n'importe lequel: Vladimir Pekhtin était membre de Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine, et président du comité d'éthique à la Douma. Ce farouche partisan des récentes lois anti-américaines, qui dénonçait l'influence nocive des «agents de l'étranger», est soupçonné de posséder deux appartements et un terrain en Floride, pour une valeur d'environ 2,8 millions d'euros. L'information a été révélée par le blogueur d'opposition Alexeï Navalny, puis relayée par un Russe résidant en Espagne, connu sous le pseudonyme de Docteur Z. Ses titres de propriété ont été publiés sur internet.

Une chasse de longue date contre l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant