Un député PS face au malaise

le
1
Un député PS face au malaise
Un député PS face au malaise

« Je viens pour entendre ce que vous avez à me dire. » Ce soir-là, comme toutes les semaines, le député PS de Saône-et-Loire Thomas Thévenoud organise une réunion dans l'une des 114 communes de sa circonscription. Dans la salle du centre social des Blanchettes à Mâcon, une trentaine de personnes vont échanger avec ce jeune élu pendant deux heures. Le décor, plombé par les néons, est froid? comme le moral des troupes.

Thévenoud vient d'avoir un coup de fil d'un électeur « déçu par cette gauche qui fout tout en l'air » et qui craint de devoir bientôt payer l'écotaxe. Alors il commence par une mise au point. « C'est une taxe sur les camions, pas sur vos voitures, précise-t-il. Ses recettes permettront de financer les travaux pour améliorer nos routes notamment. » « Les explications que tu donnes, pourquoi on ne les entend pas au niveau national? » regrette une militante. Rapidement, la colère des Bonnets rouges est dans toutes les bouches. « Les Bretons se tirent une balle dans le pied », estime Nicole.

« On a un gouvernement qui est lâche en ce moment, qui cède aux pressions », s'agace Rachid. Certains s'inquiètent du climat. « On va vers des inégalités entre Français si chacun défend par la force ses baronnies et a gain de cause », confie un retraité. Thévenoud tente de rassurer. « La France, ça ne peut pas être l'addition de régionalismes, où chacun prélèverait son impôt différemment, sinon on va vers de graves difficultés. » « C'est pourtant ce qui est en train de se passer », lui répond une voix dans la salle.

Un militant PS : «on se pose la question de qui est à la barre»

Les oreilles de François Hollande doivent siffler. A part Nicole, qui parle du « président », les autres se contentent d'un « il ». « Dans l'affaire Leonarda, pourquoi a-t-il parlé? » peste un habitant. « Il s'est mis en danger », regrette un autre. « Les gens ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 11 nov 2013 à 17:19

    Soit le photographe n'avait pas de grand angle, soit les participants étaient...8. Finalement c'est pas mal pour un député socialo de réunir 8 personnes.