Un député anglais se bat contre des accusations de viol

le
0
Nigel Evans, vice-président de la Chambre des Communes, arrêté samedi pour viol et agression sexuelle sur deux hommes, proteste contre des accusations «complètement fausses». C'est une figure appréciée du Parti conservateur.

De notre correspondant à Londres

L'ensemble de la classe politique britannique était sous le choc, ce week-end, après l'arrestation samedi du vice-président de la Chambre des Communes, Nigel Evans, soupçonné d'avoir violé un homme et agressé un autre. Il a été libéré sous caution sans être inculpé. Dimanche matin, le député conservateur a catégoriquement nié ces accusations dans une courte déclaration lue devant son domicile, à Pendleton (Lancashire). Selon son avocat, il n'a pas l'intention de démissionner.

L'homme politique, âgé de 55 ans, a été interrogé toute la journée de samedi et sa maison a été fouillée. Il est accusé par deux jeunes hommes de viol et d'agression sexuelle. «Les faits présumés auraient été comm...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant