Un déluge de cyberattaques s'abat sur les États-Unis

le
0
Le nombre d'assauts informatiques dirigés contre les réseaux américains a été multiplié par 17 entre 2009 et 2011.

Plus à l'aise dans l'ombre qu'à la lumière, le général Keith Alexander, patron de la NSA (National Security Agency) et du tout nouveau «Cybercommand» américain, n'avait pas souvent eu l'occasion de faire entendre le timbre de sa voix. Il aura fallu des circonstances très particulières pour qu'il sorte de sa réserve: une intensification des attaques informatiques contre les infrastructures vitales des États-Unis, multipliées par 17 entre 2009 et 2011. Les coupables désignés: des gangs de hackers dirigés en sous-main par des nations telles que la Chine et la Russie. Les victimes: les réseaux d'électricité, d'eau potable, de téléphonie mobile et d'informatique, dont la pénétration pourrait semer un chaos sans précédent aux États-Unis.

«Nous ne sommes pas préparés à une attaque majeure contre nos infrastructures vitales», qui peuvent survenir massivement, «en l'espace de quelques millisecondes», a déclaré Alexander lors d'un forum sur la sécurité à A

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant