Un déficit commercial de 67 milliards d'euros en 2012

le
0
LE DÉFICIT COMMERCIAL DE LA FRANCE S'EST RÉDUIT DE 7 MILLIARDS D'EUROS EN 2012
LE DÉFICIT COMMERCIAL DE LA FRANCE S'EST RÉDUIT DE 7 MILLIARDS D'EUROS EN 2012

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s'est réduit de 7 milliards d'euros l'an dernier à 67 milliards contre 74 milliards en 2011, a annoncé jeudi la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq.

Le déficit hors énergie a quant à lui nettement baissé à 15 milliards d'euros contre 29 milliards en 2011.

Les exportations françaises ont augmenté de 3,2% l'an dernier, à 441.657 milliards d'euros et les importations de 1,3%, à 508.814 milliards.

La facture énergétique a augmenté de 7 milliards d'euros l'an dernier pour atteindre 69 milliards.

Le premier excédent français vient de l'aéronautique (20 milliards d'euros), devant les produits agroalimentaires (11,5 milliards).

"Pour la troisième année consécutive, l'Asie est le principal moteur du dynamisme des exportations françaises (+13%)", souligne le ministère du Commerce extérieur, dans un communiqué. "Elles ont également augmenté de 11,5% à destination des Amériques, en particulier vers l'Amérique du Nord."

"La hausse du nombre d'entreprises exportatrices (119.000 contre 116.000 en 2011) démontre bien cet esprit de conquête", poursuit le ministère.

Sur le mois de décembre, le déficit commercial s'est creusé à 5,349 milliards d'euros après 4,289 milliards en novembre, selon les chiffres communiqués par les Douanes.

Les exportations se sont élevées à 37,788 milliards d'euros en décembre et les importations à 43,137 milliards (chiffres CVS/CJO).

Les exportations ont baissé 0,2% en décembre en glissement trimestriel et ont augmenté de 2,2% sur 12 mois. Les importations ont quant à elles baissé de 1,2% en glissement trimestriel et ont progressé de 0,7% sur 12 mois.

"Après un mois de novembre en creux, l'activité est plus soutenue dans la plupart des branches industrielles", écrivent les Douanes dans leur communiqué. "Ce redressement est plus particulièrement marqué à l'importation, notamment pour l'industrie automobile, les équipements mécaniques ou bien encore l'habillement."

"Les exportations bénéficient d'une reprise des biens intermédiaires et de l'aéronautique, et de livraisons de céréales particulièrement élevées", ajoutent-elles.

Le chiffre précis pour l'ensemble de 2012 est un déficit de 67,157 milliards d'euros en données annuelles brutes après -74,021 milliards en 2011, ce qui avait constitué un record.

Jean-Baptiste Vey et Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant