Un défi pour le moins chauviniste

le
26
Banjamin Carles, 25 ans, s'est lancé le défi de consommer 100 % français pendant neuf mois.
Banjamin Carles, 25 ans, s'est lancé le défi de consommer 100 % français pendant neuf mois.

C'est un challenge très patriotique que s'est lancé un jeune homme de 25 ans. Depuis mai, Benjamin Carles accorde une attention toute particulière au contenu de son Caddie. En bon disciple du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, le jeune homme s'est en effet fixé comme objectif de consommer strictement français pendant neuf mois."L'idée est de voir si c'est possible de consommer des produits fabriqués dans l'Hexagone", explique-t-il au Figaro. Premier constat : Benjamin Carles a dû faire un grand ménage de printemps dans son appartement. "Mon appartement a été vidé de presque tout car la plupart de mes biens n'étaient pas d'origine française. Même si ces biens ne sont pas remplaçables, je m'en suis passé", explique le jeune homme, qui prépare un documentaire tiré de son expérience.Favoriser l'emploi

À travers le "made in France", c'est surtout l'emploi dans l'Hexagone que le réalisateur a souhaité favoriser : "Ce qui m'intéresse, ce n'est pas que mes produits soient 100 % français mais bien que l'empreinte emploi soit la plus importante possible. L'idée n'est donc pas de se procurer uniquement des produits de marques françaises mais de favoriser les produits fabriqués au maximum en France, en changeant de mode de consommation."

L'expérience ne s'est d'ailleurs pas limitée aux rayons des supermarchés. En matière de divertissement, Benjamin Carles a également dû s'adapter, devenant le chantre de l'exception...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nebraska le vendredi 20 sept 2013 à 21:56

    Petit rappel : 95% des produits de consommations ne proviennent pas de France !!! Il va pouvoir se mettre à poil le d'jeune's

  • nebraska le vendredi 20 sept 2013 à 21:54

    En revanche il faudra aussi qu'il pense à revoir ses amis.....peut-être !

  • nebraska le vendredi 20 sept 2013 à 21:53

    Bravo à ce jeune homme !! Bon courage car tu va finir à poil au propre comme au figuré !

  • M7403983 le vendredi 20 sept 2013 à 11:41

    Il est un peu bizarre ce p'tit gars !! N'acheter que des produits français, il veut forcer le destin tout en étant dans un déni de réalité !! Un premier remède pour ce pôôvre petit : aller consulter sans tarder !!

  • domin288 le vendredi 20 sept 2013 à 11:16

    Il existe de petites productions aux Antilles et à la Réunion

  • domin288 le vendredi 20 sept 2013 à 11:16

    Le café produit par cet hybride, dont la culture serait possible en Guyane, est de qualité correcte et fait l’objet d’une attention particulière par les chercheurs du C.I.R.A.D. Il pourrait un jour être valorisé sur le territoire dans le cadre de petites parcelles d’agriculture familiale. Vu en 2009

  • domin288 le vendredi 20 sept 2013 à 11:15

    Cette biodiversité est utilisée dans les projets de génétique et de génomique en partenariat avec des équipes brésiliennes. A partir de l’hybridation du Robusta, bien adaptée aux conditions de basse altitude mais qui donne un café amer et riche en caféine, et de l’Arabica, qui donne un café de meilleure qualité mais dont la culture est impossible en Guyane, le caféier Arabusta a vu le jour.

  • domin288 le vendredi 20 sept 2013 à 11:14

    Pour info : Une collection internationale d’espèces sauvages et cultivées de caféiers est gérée par le C.I.R.A.D Guyane. Plus de 60 accessions de caféiers Robusta, un échantillonnage significatif de variétés cultivées et de génotypes* sauvages de caféier Arabica, une représentation d’une dizaine d’espèces de caféiers spontanés et quelques hybrides interspécifiques issus des programmes de recherche sont implantés.

  • domin288 le vendredi 20 sept 2013 à 11:06

    A u mini marché du coin : Café engrain 100% ou pure Arabica (pour moi en principe la même chose), paquet de 1 kg : L’Or 20€ torréfié en France, Carte Noir 14€ pas d’infos sur la torréfaction, donc ailleurs ? J’en déduis que le fabriqué en France c’est comme le Bio : une plus value à la décharge de nos portes-monnaies. Pourtant quand je fais les coûts globaux de nos productions j’arrive à une valeur unitaire bien souvent en faveur des produits français.

  • frk987 le vendredi 20 sept 2013 à 08:37

    Ben voyons, un jean fait en France avec du coton produit...en France, et coloré en bleu avec un produit chimique fait en France et des boutons en métal produit en France...Bande de c.., dans le n'importe quoi c'est pas mal.