Un début d'été pas exceptionnel

le
0
INTERVIEW - Pascal Scaviner, responsable du service prévision de Météo Consult, explique pourquoi, malgré une courte accalmie dans la moitié nord, la France restera météorologiquement coupée en deux jusqu'à fin juillet.

LE FIGARO. - Le temps semble s'améliorer dans la moitié nord. Est-ce un bon signe?

Pascal SCAVINER. - Malheureusement pour la partie nord de la France, même si le ciel sera plus clément, avec du soleil jusqu'à mercredi, la situation n'a pas véritablement changé par rapport à la première quinzaine de juillet. Globalement, on reste dans la même tendance, avec un blocage météorologique et un temps qui s'annonce très mitigé. Il y a donc, hélas, peu de changements significatifs à attendre d'ici à fin juillet! Le courant-jet (jet-stream) atlantique, d'habitude au nord de la Grande-Bretagne, continue à stagner bien trop au sud.

L'anticyclone des Açores est de retour, il est revenu à sa position habituelle estivale, vers le golfe de Gascogne. Jusqu'ici, il n'était pas à sa place, à cause des dépressions bien plus actives. Au début, il fera son travail, mais il risque de montrer, assez rapidement, des signes de faiblesse: il n'est pas assez fort, pas assez costaud,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant