Un dealer en prison rattrapé par les impôts

le
0
Condamné à quatre ans de prison pour trafic de stupéfiants, un individu se voit réclamer 80.000 euros par le fisc.

La grande réforme fiscale est déjà en marche pour certains: le fisc réclame 80.000 euros à un trafiquant d'héroïne condamné en mars dernier à quatre ans de prison ferme (peine plancher) non assortis d'une amende, par le tribunal correctionnel de Nancy.

Depuis 2009, la loi autorise une coopération entre l'administration fiscale et la justice. C'est à ce titre qu'un inspecteur des impôts a obtenu un permis de communiquer avec le contribuable très particulier - qui n'avait bien évidemment jamais déclaré le produit de son trafic. Le fonctionnaire est venu le voir plusieurs fois au parloir de la prison pour reconstituer avec lui le montant plausible de ses gains. «Mon client reconnaissait les faits, il a été coopératif avec la justice puis avec le fisc, souligne son avocate, Me Samira Boudiba. C'est notamment lui qui a précisé que l'héroïne se re...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant