Un de chute pour Troyes, Le Gazélec et Dijon sur le podium

le
0
Un de chute pour Troyes, Le Gazélec et Dijon sur le podium
Un de chute pour Troyes, Le Gazélec et Dijon sur le podium

Dans une soirée chargée en émotions et en buts, le leader troyen s'est incliné à Niort (1-0) tandis que le Gazélec Ajaccio et Dijon se sont imposés contre Orléans (3-2) et à Créteil (0-2). Châteauroux se donne le droit d'y croire en bas de classement.

GFC Ajaccio/Orléans : 3-2
Buts : Boutaïb (34ème), Larbi (51ème) Pujol (75ème) pour le Gazélec, Brillault (71ème) Youssouf (81ème) pour Orléans

Après huit rencontres sans la moindre défaite, le Gazélec ne comptait pas relâcher les gaz. Surtout pas pour la réception d'un autre promu comme Orléans. Une demi-heure de jeu pour prendre la température, et Khalid Boutaïb joint les deux bouts pour sa sixième réalisation de la saison, à la réception d'un bon centre au second poteau. Même si les Orléanais se montrent être une solide concurrence, les Corses ont une accession en Ligue 1 à aller chercher et prouvent leur motivation dès la reprise avec un second but inscrit sur pénalty par Larbi. Orléans revient bien dans le match grâce à une tête de Brillaut sur corner mais pas de quoi couper la lumière au Gazélec qui reprend deux buts d'avance sur un contre éclair conclu par Pujol. Youssouf inscrira bien un coup franc à en couper le souffle mais ça ne suffira pas pour braquer la victoire aux Corses.

Niort/Troyes : 1-0
But : Roye (11ème ) pour Niort

Leader de Ligue 2, Troyes se sent pousser des ailes au point de piquer ses couleurs noire et rose au Stade Français. Ironie de l'histoire, Florian Martin réalise un cadrage débordement puis offre un centre en retrait parfait à Jimmy Roye, qui n'a plus qu'à convertir la galette pour ouvrir le score pour Niort et être couronné de succès. Malgré une bonne tête de Nivet, Troyes ne parvient d'ailleurs pas à revenir dans la partie. Au retour des vestiaires Corentin Jean a, lui-aussi, de bonnes opportunités mais la magie du double prénom n'opère pas cette fois. Troyes, ensuite réduit à dix, doit s'incliner mais garde une confortable avance de cinq points sur le Gazélec, deuxième du classement.

Créteil-Lusitanos/Dijon : 0-2
But : Tavares (7ème) pour Dijon

Pas de Piquionne pour Créteil, mais une bonne piquette. D'entrée, Dijon obtient un pénalty que convertit parfaitement Julio Tavares devant Kerboriou. Pas de bon goût pour Créteil ni pour son attaquant Augusto qui se distingue d'un tacle assassin, sanctionné seulement d'un carton jaune. Pas rassasié, le Portugais manque ensuite une énorme opportunité d'égaliser. S'en est trop pour Thierry Froger qui sort son fantasque attaquant avant même la pause. Les Cristolliens ne s'en servent pas d'exemple puisque les incroyables manqués...













Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant