Un curé italien lie criminalité et féminité

le
0
Dans un manifeste polémique placardé sur son église, le curé Don Piero Corsi a expliqué que les tenues légères des femmes provoquaient des pulsions criminelles. Face au tollé, il est mis au repos par son évêché.

«Les femmes, qui provoquent par leur habillement succinct, qui s'éloignent de la vie vertueuse et de la famille, provoquent les instincts et doivent se livrer à un saint examen de conscience, en se demandant: peut-être le cherchons-nous?» Le jour de Noël, Don Piero Corsi, curé de San Terenzo dans le nord-ouest de l'Italie, a provoqué l'émoi en placardant sur la porte de son église un tract invitant les femmes à se questionner sur les liens entre leur tenue vestimentaire et les actes criminels dont elles sont victimes. Le manifeste placardé sur l'église de Don Corsi. (DR)
...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant