Un couple jugé en appel pour le recel d'oeuvres de Picasso

le
0

Le procès en appel d'un ex-électricien, Pierre Le Guennec, et son épouse Danielle, condamnés en 2015 à deux ans de prison avec sursis pour le recel de 271 œuvres de Picasso, a débuté lundi 31 octobre à Aix-en-Provence. L'électricien, qui avait travaillé pour Picasso entre 1970 et 1973, soutient que les 271 oeuvres, qui datent de 1900 à 1932, empilées dans un carton durant quarante ans, sont un cadeau de Jacqueline Picasso, dernière épouse de l'artiste. Durée: 01:27

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant