Un couple de lesbiennes se dit «tyrannisé» dans le Var

le
0
À Signes, dans l'arrière-pays toulonnais, un couple affirme être victime de harcèlement à cause de son orientation sexuelle. Simple conflit de voisinage, répond la mairie.

Crachats, cadavre de serpent et menaces de morts. Petite ville d'à peine 3000 habitants juchée au dessus de Toulon, Signes est le théâtre d'un terrible affrontement. Guylaine et Nathalie, la cinquantaine, affirment être victimes d'un harcèlement méticuleux de la part de deux couples de voisins, qui ne supportent pas leur homosexualité.

Guylaine s'est installée chez Nathalie fin 2011. Artiste plasticienne, elle ouvre une galerie au sous-sol de leur maison, Nathalie travaille à Marseille. Dès lors, les ennuis commencent. «Les deux couples de voisins n'ont pas supporté que nous vivions ouvertement ensemble. Ils ont commencé à nous insulter, à nous traiter de sales gouines, à nous dire d'aller nous faire soigner», raconte Guylaine.

«Des caméras ont été installées pour surveiller notre terrasse»

«Les dégradations sont très fréquentes», affirment les deux femmes. Crédits photo: Guylaine A.
«Les dégradations sont très fréquentes», affirment les deux femmes. Crédits photo: Guylaine A.

«Les dégradations sont très fréquentes», affirment les deux femmes. Crédits photo: Guylaine A.

Au printemps, la tension monte d'un cran et la violence des coups

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant