Un coup de pouce fiscal supplémentaire pour le dispositif Duflot ?

le
6

Parmi les 50 mesures destinées à relancer la construction, la ministre du Logement, Sylvia Pinel, envisage de renforcer l'avantage fiscal du dispositif Duflot. La réduction d'impôt pourrait atteindre 21 % si le propriétaire loue son bien 12 ans. Sont attendues aussi des précisions sur le projet de relever le plafond des loyers dans quelques grandes villes comme Lyon et Marseille.

Les investisseurs ne s'en plaindront pas. Dans la continuité des annonces de 2013, de nouvelles mesures doivent être prises pour donner aux acteurs du secteur la confiance nécessaire. La ministre du Logement, Sylvia Pinel a ainsi laissé entendre qu'elle pourrait revoir le taux de réduction fiscal accordé aux investissements éligibles à la loi Duflot.

Aujourd'hui les investisseurs bénéficient d'une réduction d'impôts de 18 % (17,1 % via des SCPI) s'ils louent leur bien pendant 9 ans. Reste que les multiples contraintes associées à ce cadeau ont été loin de susciter un grand enthousiasme. Bref, le problème du logement et de son financier restent entier et nécessitent du coup un nouveau coup de pouce. Il pourrait prendre la forme d'une prolongation de l'avantage fiscal de 1 % par an si la location dure au moins 12 ans.

Autre sujet sur le bureau du ministre : le zonage (actualité du 22 juillet 2013). Il devrait être « revisité cet été » et s'appliquer dès le 1er octobre et non plus au 1er janvier prochain. Des précisions sont attendues, juste apprend on que les plafonds de loyers et de ressources pourraient être relevés dans certaines grandes villes (Lyon, Lille, Marseille) afin de « favoriser l'investissement locatif ». Ces déclarations vont dans le bon sens, mais ne risquent elles cependant pas de retarder une fois encore les décisions d'investissement ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • OREGON3 le dimanche 29 juin 2014 à 10:23

    en faite, ce qu'il faut c'est annuler toutes les dispositions qui portent le nom DUFLOT

  • fignar le jeudi 26 juin 2014 à 15:03

    entièrement d'accord "Ce ne sont pas des aides dont on besoin les bailleurs mais de l'abandon d'une fiscalité délirante (Encadrement des loyers, surtaxation des PV, non amortissement des investissements, non maîtrise des taxes foncières) à la quelle s'ajoute la surprotection des locataires et les tracasseries administratives lors des cessions. "que l'état cesse de se mêler de tout et de créer de nouvelles lois ,mais plutôt de faire appliquer les lois existantes.

  • Phillrug le jeudi 26 juin 2014 à 14:55

    "dont ont besoin" oups !

  • Phillrug le jeudi 26 juin 2014 à 14:51

    Ce ne sont pas des aides dont on besoin les bailleurs mais de l'abandon d'une fiscalité délirante (Encadrement des loyers, surtaxation des PV, non amortissement des investissements, non maîtrise des taxes foncières) à la quelle s'ajoute la surprotection des locataires et les tracasseries administratives lors des cessions.

  • denisam1 le jeudi 26 juin 2014 à 14:51

    Mais non , faut faire la guerre aux niches fiscal et à la "" finance "" tête de K .....

  • leisenb1 le jeudi 26 juin 2014 à 13:01

    DUFLOP = marasme = milliers d'emplois détruits