Un convoi de 106 véhicules entre dans l'Est ukrainien, dit Kiev

le
0

KIEV, 30 novembre (Reuters) - Les autorités ukrainiennes ont déclaré dimanche qu'un convoi de 106 véhicules avait pénétré sans autorisation dans l'est du pays en provenance de Russie. Kiev a accusé Moscou de se servir des livraisons d'aide humanitaire pour acheminer une nouvelle fois des armes et des munitions aux séparatistes ukrainiens. A Donetsk, grande ville de l'Est tenue par les séparatistes, les combats se sont intensifiés dans le secteur de l'aéroport, qui, lui, est aux mains de l'armée gouvernementale, a déclaré un journaliste de Reuters. "La part du lion des livraisons humanitaires ont été acheminées aux rebelles en partie sous forme de vivres, mais surtout de munitions, de matériel et autres fournitures destinées aux opérations de combat", a déclaré le porte-parole de l'armée ukrainienne Andriy Lyssenko lors d'un point de presse télévisé. Selon lui, trois soldats ukrainiens et un civil de 82 ans ont été tués au cours des dernières 24 heures. Des positions de l'armée ukrainienne à Marioupol, ville stratégique au bord de la mer d'Azov, ont été de nouveau la cible de pilonnages des séparatistes, a-t-il continué. Les deux camps s'accusent mutuellement de violer la trêve en vigueur depuis le 5 septembre. Ce dernier convoi en date est le huitième à atteindre l'est de l'Ukraine depuis la mi-août, écrit l'agence de presse russe RIA, qui cite le ministère russe des Situations d'urgence. Au total, 9.500 tonnes d'aide, essentiellement des vivres, du matériel de construction et des médicaments, ont été livrées par les sept premiers convois, précise RIA. (Natalia Zinets à Kiev, Maria Tsvetkova à Donetsk, Alexander Winning à Moscou; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant