Un conseiller d'Abe juge un dollar à 120 yens acceptable

le
0

LONDRES, 14 avril (Reuters) - Le yen est correctement valorisé à son niveau actuel, a déclaré mardi un conseiller économique du Premier ministre japonais Shinzo Abe, au lendemain de propos qui laissaient entendre qu'il jugeait la devise japonaise trop faible. Koichi Hamada, professeur d'économie émérite de l'université de Yale, a également déclaré à Reuters que son intention n'était pas de suggérer à la Banque du Japon (BoJ) qu'elle assouplisse sa politique monétaire lors de sa réunion de la fin du mois, tranchant ainsi avec un autre conseiller du chef du gouvernement. "Cent-vingt yens pour un dollar, c'est acceptable", a-t-il déclaré. Une émission télévisée a rapporté lundi des propos de ce professeur selon lesquels un niveau de 105 yens pour un dollar était acceptable. Mais Koichi Hamada a tenu mardi à préciser qu'il faisait alors référence au taux de change à parité de pouvoir d'achat (PPA), actuellement proche de 101 yens pour un dollar, et non au taux du marché "spot". "Si le taux PPA est de 105 yens et si le yen recule à 125 yens ou 130 yens, alors cet écart pourrait constituer une incitation pour les spéculateurs", a-t-il ajouté. Le yen a cédé du terrain après ses déclarations, abandonnant une partie des gains engrangés après ses propos de lundi. Le dollar est remonté de 119,70 à 120,10 yens avant de repasser sous le seuil de 120 JPY= . Face à l'euro, la devise nippone se traitait autour de 127,45 EURJPY= vers 13h30 GMT après avoir touché un plus bas de deux ans à 126,08. Interrogé sur la politique monétaire, Koichi Hamada a expliqué qu'il n'était pas opposé à un nouvel assouplissement mais qu'il ne considérait pas que celui-ci soit une nécessité. "Je ne m'opposerai pas à un nouvel assouplissement le 30 avril parce que même un nouvel assouplissement de la politique de la banque centrale ne génèrera pas d'inflation", a-t-il dit. Kozo Yamamoto, un autre conseiller de Shinzo Abe, avait déclaré à Reuters le 1er avril que le ralentissement de l'économie et des prix plaidaient pour que la BoJ annonce le 30 avril une augmentation de ses achats d'actifs. La Banque du Japon a pour sa part indiqué lundi que les effets de son programme se faisaient plus largement ressentir, ce qui a contribué au rebond du yen. (Kaori Kaneko et Sumio Ito,; Bertrand Boucey et Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant