Un conseil restreint sur la Grèce convoqué lundi - Elysée

le , mis à jour à 19:56
0

(Ajoute détails, citation) PARIS, 28 juin (Reuters) - François Hollande a convoqué lundi matin un conseil restreint afin d'évoquer la situation de la Grèce, qui a quitté les négociations avec ses créanciers et reste sous la menace d'un défaut de paiement, annonce l'Elysée dimanche. Ce conseil restreint aura lieu à 09h00 (07h00 GMT), précise la présidence de la République dans un communiqué. Y participeront le chef de l'Etat, le Premier ministre Manuel Valls, les ministres des Finances et de l'Economie, Michel Sapin et Emmanuel Macron, et le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Harlem Désir, notamment. Le Premier ministre, Manuel Valls, a dit croire dimanche qu'un accord était encore possible et a invité le gouvernement grec, qui a rompu les négociations en attendant le référendum prévu le 5 juillet, à reprendre le dialogue. (voir ID:nL5N0ZE08R ) "La France est disponible pour faire en sorte que puisse reprendre, avant un risque de défaut et l'échéance du 30 (juin), un dialogue dans l'intérêt de la Grèce", a dit une source française au fait du dossier. "C'est un point de vue qui est aujourd'hui partagé par les principaux partenaires et la Commission. Il correspond, sur le fond, à la réalité de la dernière offre qui avait été préparée par les institutions, en vue de l'Eurogroupe de samedi, et qui incluait un traitement des futurs besoins de financement et de la soutenabilité de la dette, ainsi que le paquet de soutien aux investissements du président de la Commission." Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a pour sa part assuré dimanche que la porte restait "ouverte" pour la reprise des négociations. Mais la Commission a aussi rendu publique la dernière version de travail du texte sur lequel discutaient les parties afin de le communiquer aux Grecs en amont du référendum. La Grèce est confrontée à l'échéance d'un remboursement, mardi, de 1,6 milliard d'euros au Fonds monétaire international, qu'elle ne pourra honorer puisque les ministres des Finances de la zone euro se sont refusés à prolonger l'actuel programme de renflouement après l'arrêt des discussions. Si la Banque centrale européenne a maintenu au même niveau le plafond des liquidités d'urgence pour les banques grecques, afin de poursuivre le travail sur la stabilité financière, les institutions financières du pays seront fermées lundi. (Julien Ponthus et Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux