Un conflit international, risque n°1 pour le Forum de Davos

le
1

LONDRES, 15 janvier (Reuters) - Le risque d'un conflit international est la principale menace pour les nations et leurs économies dans les dix années à venir, estime jeudi le Forum économique mondial de Davos avant sa réunion annuelle la semaine prochaine. C'est la première fois que le groupe, qui se fonde sur des réponses reçues il y a plusieurs mois, place le risque de guerre en tête de ses préoccupations. Dans les neuf précédentes éditions de son rapport sur les risques mondiaux, il soulignait avant tout les menaces de nature économique comme les crises budgétaires, la baisse des marchés financiers ou le creusement des inégalités de revenus. Les près de 900 experts interrogés cette année s'inquiètent notamment de la guerre dans l'est de l'Ukraine et des succès des djihadistes de l'Etat islamique en Irak et en Syrie. Les préoccupations économiques sont loin d'avoir disparu, elles ont simplement été reléguées au second plan par les risques géopolitiques, explique Margareta Drzeniek-Hanouz, l'économiste en chef du Forum économique mondial. Parmi les autres risques évoqués figurent ceux d'événements météorologiques extrêmes, de chute d'Etats ou de gouvernements et la persistance d'un chômage structurel élevé, précise l'étude. (Ben Hirschler, Guy Kerivel pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le jeudi 15 jan 2015 à 11:42

    Davos s'inquiétait du " creusement des inégalités de revenus" Oui mais c'était pour imaginer comment contenir des mouvements populaires de mécontentement ! D'où l'entrainement de l'armée aux USA à suppléer la police au cas où !. En fait Davos se résume à : comment augmenter leur montagne de fric et comment la protéger des vilains qui en voudraient une part .