Un conducteur palestinien tué après avoir foncé sur des piétons

le
0
 (Bilan actualisé, précisions sur l'automobiliste, sondage) 
    JERUSALEM, 14 décembre (Reuters) - Un automobiliste 
palestinien a précipité son véhicule sur un arrêt d'autobus 
lundi à Jérusalem, faisant 11 blessés avant d'être abattu, a 
annoncé la police israélienne. 
    Les attaques à l'arme blanche, à la voiture-bélier et autres 
agressions ont tué 19 Israéliens et un Américain depuis début 
octobre. Les forces israéliennes ont tué pas moins de 110 
Palestiniens, décrits pour la plupart comme étant les 
agresseurs. 
    Le dernier incident s'est produit près de l'entrée ouest de 
la ville qui mène à l'autoroute de Tel Aviv. Un bébé figure 
parmi les blessés, ont indiqué des médecins.  
    Le conducteur a été identifié comme étant Abdel Mouhsan 
Hassouna, 21 ans, demeurant à Jérusalem-Est. Il a été abattu par 
un agent de sécurité qui se trouvait non loin de là et par un 
civil, tous deux armés, a indiqué une porte-parole de la police. 
    Une hache a été découverte dans le véhicule de l'agresseur, 
a indiqué la police. 
    Une journaliste de la radio israélienne a dit avoir vu la 
voiture monter sur le trottoir et heurter les gens avant que des 
tirs ne résonnent. 
    Ces attaques à répétition illustrent la frustration des 
Palestiniens face à l'impasse dans laquelle se trouvent les 
négociations de paix avec Israël. Elles sont également à mettre 
en lien avec l'opposition des musulmans au projet israélien 
d'accroître l'accès à l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, 
principal lieu saint du judaïsme et troisième lieu saint de 
l'islam sunnite après La Mecque et Médine. 
    Selon un sondage publié par le Palestinian Center for Policy 
and Survey Research, 67% des personnes interrogées se disent 
favorables aux attaques à l'arme blanche contre les Israéliens 
et estiment que si leur nombre est en hausse, cela "servira les 
intérêts nationaux des Palestiniens" davantage que la voie de la 
négociation. 
 
 (Dan Williams et Ori Lewis; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant