Un commissaire suspendu dans l'affaire des oeuvres de la police

le
0

PARIS, 13 février (Reuters) - Un commissaire de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été suspendu de ses fonctions en marge de l'enquête sur Joaquin Masanet, le "patron" des oeuvres sociales de la police, a-t-on appris vendredi de source policière. Eric Draillard est soupçonné d'avoir profité des "largesses" de Joaquin Masanet, influent syndicaliste de gauche, qui a été mis en examen et écroué dans l'affaire des fuites à la Police judiciaire de Paris. Les enquêteurs se sont dans le même temps penchés sur de possibles malversations autour de la gestion de l'Association nationale d'action sociale (Anas), ce qui a valu à son "patron" une mise en examen pour abus de confiance aggravé. Or, l'enquête de l'IGPN a mis en évidence la proximité d'Eric Draillard, son numéro deux pour la région parisienne avec Joaquin Masanet, qui avait une réputation de "faiseur de rois". Avant "Jo" Masanet, Bernard Petit, le directeur de la PJ de Paris, son directeur de cabinet et un collaborateur de l'Anas avaient été mis en examen le 6 février dans une affaire de violation du secret de l'instruction. Les quatre hommes sont soupçonnés d'avoir transmis au fondateur du GIGN Christian Prouteau des informations sur l'enquête dont il est l'objet dans le cadre d'un dossier de trafic d'influence visant Christophe Rocancourt, déjà mêlé à plusieurs affaires d'escroquerie aux Etats-Unis et en France. (Nicolas Bertin, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant