Un commandant présumé de la LRA se rend aux forces de la Misca

le
0

WASHINGTON, 6 janvier (Reuters) - Un homme se présentant comme Dominic Ongwen, haut responsable militaire de l'Armée de libération du seigneur (LRA) en rébellion contre le gouvernement ougandais, s'est rendu aux forces de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), a annoncé le département d'Etat, mardi. "En coordination avec les forces de l'Union africaine (AURTF), les forces armées américaines ont placé en détention un individu qui affirme être un déserteur de la LRA. Cet homme s'est ensuite identifié comme étant Ongwen", a dit Jen Psaki, porte-parole du département d'Etat. Elle a précisé qu'une tentative d'identification formelle de l'homme était actuellement en cours. Si l'identité d'Ongwen était confirmée, a précisé Jen Psaki, cette défection "constituerait un revers historique pour la structure de commandement de la LRA". Les forces américaines soutiennent depuis 2011 les unités militaires régionales dans leur tentative de capturer Joseph Kony, chef de la LRA, afin de le traduire devant la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité pour son rôle dans la guérilla menée en Ouganda et dans les pays voisins. L'organisation humanitaire Enough Project basée à Washington a indiqué que Dominic Ongwen avait été enlevé par la LRA à l'âge de 10 ans alors qu'il se rendait à l'école. Il avait ensuite rapidement gravi les échelons de la hiérarchie de l'armée rebelle. En 2005, la CPI l'a inculpé pour sept chefs d'accusation dont crimes contre l'humanité et meurtres, pillages et esclavage, a ajouté Enough Project. (Lesley Wroughton; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant