Un commandant de la rébellion ougandaise remis à la CPI

le
0

BANGUI, 16 janvier (Reuters) - Un commandant de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), mouvement ougandais qui a pris les armes à la fin des années 1980, a été transféré vendredi à Bangui, la capitale de la Centrafrique, où il a été remis à des représentants de la Cour pénale internationale (CPI), a-t-on appris de source judiciaire. Dominic Ongwen, recherché par la CPI pour crimes contre l'humanité, s'est livré le 6 janvier dernier à des soldats américains présents en Centrafrique. Ancien enfant soldat, il a gravi progressivement les rangs de la LRA jusqu'à devenir un de ses principaux commandants. Il sera transféré samedi à La Haye, aux Pays-Bas, où siège la CPI, a précisé le procureur de la République centrafricaine, Ghislain Grezengue. Les combattants de la LRA sont connus pour leur extrême violence. Leur chef, Joseph Kony, est lui aussi recherché par la CPI pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. (Crispin Dembassa-Kette; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant