Un "comité Croisette" après un nouveau vol à Cannes

le
6
NOUVEAU VOL DE BIJOUX DANS UNE HORLOGERIE DE CANNES
NOUVEAU VOL DE BIJOUX DANS UNE HORLOGERIE DE CANNES

NICE (Reuters) - Deux hommes ont attaqué mercredi matin un horloger de luxe situé sur la Croisette à Cannes, quelques jours après le vol de bijoux d'un montant de 102 millions d'euros, un record en France, commis dimanche au Carlton, a confirmé le parquet de Grasse.

Ce nouvel vol a incité les autorités à annoncer l'envoi de renforts et un "comité Croisette" a été mis en place pour lutter contre ce phénomène, à l'image du "comité Vendôme" créé en 1936 dans le quartier parisien de la joaillerie de luxe.

Le principe de ce comité "est de réunir les professionnels du luxe exposés au risque et de constituer un interlocuteur unique pour les services de l'Etat, et en particulier la police nationale", a annoncé la préfecture des Alpes-Maritimes.

Une première réunion est prévue le 8 août

Brandissant des armes de poing, les malfaiteurs se sont introduits mercredi dans le magasin de montres "Kronometry", sur la Croisette, et en sont sortis avec un butin estimé entre 1 et 1,5 million d'euros par le parquet.

Habillés comme des estivants, très nombreux à cette époque de l'année à Cannes, un premier homme est entré dans le sas de sécurité du magasin, portant un bob et des lunettes de soleil.

"À ce moment-là, les vendeurs lui ont demandé de les retirer pour le faire rentrer, ce qu'il a fait", a expliqué le parquet.

L'individu a alors brandi une grenade et fait franchir le sas à un complice muni d'une arme de poing.

Les quatre salariés de l'enseigne ont dû ouvrir 40 vitrines. Au total, de 100 à 150 montres ont été emportées sans violence par les malfaiteurs qui ont pris la fuite à pied.

Un collier de diamants du joaillier De Grisogono d'une valeur de deux millions d'euros avait disparu en mai dernier au cours d'une soirée organisée en marge du festival de Cannes.

Quelques jours plus tôt, des bijoux de la maison Chopard avaient été dérobés dans une chambre d'hôtel louée par l'employé du joaillier à Cannes.

Cette loi des séries a provoqué mercredi la colère du premier adjoint au maire de Cannes, David Lisnard, qui fustige "le désengagement de l'Etat dans les forces de l'ordre à Cannes" et la diminution des effectifs de la police nationale.

"Celle-ci ne dispose plus manifestement des moyens suffisants et cette carence de l'Etat (...) devient véritablement problématique pour notre ville, en termes de sécurité et d'image, donc d'emplois", dit-il dans un communiqué publié sur le réseau social Facebook.

Matthias Galante, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2614138 le mercredi 31 juil 2013 à 20:48

    66 Michel. Je voulais dire sans casque !

  • nebraska le mercredi 31 juil 2013 à 20:47

    Cela arrivera de plus en plus malheureusement.

  • laeti453 le mercredi 31 juil 2013 à 14:33

    Tout le monde sait que ce n'est pas un problème de police mais de politique pénale et de répression de la délinquance: pas de sécurité sans élimination des délinquants. Ouvrons un grand chantier de restructuration des comportements par le travail sur l'île de la Nouvelle Amsterdam et ça ira mieux très vite.Réservés aux Français, bien sûr. Les autres, eh bien soyons humains et permettons qu'ils fassent leur peine dans leur pays avec , naturellement, interdiction du territoire.

  • 66michel le mercredi 31 juil 2013 à 13:38

    pourquoi, c'est interdit que des jeunes se promènent en scooter à cannes? Celà serait il différent de nice, lyon, montpellier, et que sais je encore, une autre ville quelconque? A moins que celà ne vienne gêner une certaine catégorie de la population qui se prend pour l'élite de la gente humaine? la position du compte en banque serait elle inversement proportionnelle au quotitien intellectuel de ces précieuses ridicules?

  • M2614138 le mercredi 31 juil 2013 à 13:23

    Mendier et proposer leur camelote ! Je croyais que c était interdit. Nos bien pensants donnent des leçons dans des pays exotiques mais feraient mieux de balayer devant leur propre porte. De toute façon ce qui est interdit aux uns ne l est pas forcément pour les autres. J ai vu plein de jeunes rouler en scooter à cannes rue de la république ! Apparemment c autorisé là bas La justice est devenue très aléatoire en France tout le monde l a bien compris, c révoltant

  • M2614138 le mercredi 31 juil 2013 à 13:15

    Quelle belle publicité pour cannes. Cette ville avide de taxes qui ne cessent d augmenter n est pas en mesure d assurer la sécurité de ces habitants. Honte et démission du maire. ! Vous pouvez vous promener à cannes vous ne croiserez pas beaucoup de flics trop occupés à verbaliser sur les routes. Il,y a quelques années leur présence rassurait aujourd'hui hui il y à plus personne ce sont les vendeurs à la sauvette qui ont pris leur place j'ai jamais vu autant de gosses