Un colonel français se suicide par solidarité avec les Hmongs

le
0
Cet officier à la retraite a mis fin à ses jours au pied du monument aux morts d'Indochine de Dinan, pour protester contre le sort réservé à cette minorité du Laos, au côté de laquelle il a combattu dans les années 50.

C'était «sa dernière cartouche». Pour protester contre le sort infligé aux Hmongs du Laos, un colonel français à la retraite s'est tiré une balle dans la tête en octobre au pied du monument aux morts d'Indochine de Dinan, dans les Côtes-d'Armor, rapportent lundi nos confrères de Ouest France.

Robert Jambon, 86 ans, n'a jamais oublié avec qui il s'est battu. Mobilisé en Indochine de 1950 à 1954, le colonel a combattu aux côtés des Hmongs, cette minorité du Laos dont une partie avait décidé de rejoindre les Français et les Américains pour lutter contre les régimes communistes. Dans une lettre rédigée avant de se tuer et intitulée «Ma dernière cartouche, ultime combat pour une cause orpheline», Robert Jambon évoque «ces amis pas comme les autres». Il y parle de ces compagnons «tombés à ses côtés», comme «le chasseur Ba Lan» ou encore «le sergent Lienne», mort d'une balle dans la tête alors qu'il tentait de porter secours au soldat français.

Un «a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant